Wednesday, May 20, 2015

Retour sur Ursula Haverbeck


Mes lecteurs se souviendront que, vers la fin de l’an dernier, j’ai eu l’occasion de parler d’Ursula Haverbeck, une Allemande de 87 ans (« Une grande dame allemande ouvre la boîte noire de “l’Holocauste” », 16 décembre 2014).

    Elle est une révisionniste sans concession.

    Elle est impressionnante par son courage et même par son héroïsme.

    Elle déconcerte l’appareil judiciaire de son pays, qui va peut-être la condamner un jour prochain à une lourde peine de prison pour ses activités révisionnistes qui, jusqu’à présent, ne lui ont valu que des peines financières. Sa force de conviction, sa franchise, sa connaissance du dossier holocaustique et, pour commencer, son expérience personnelle de la guerre et de l’après-guerre mais aussi le ton, les mots, les accents qu’elle trouve pour évoquer les conséquences sur son peuple d’un endoctrinement visant à l’humilier pour toujours sont bouleversants. Elle ne manifeste aucune haine envers quiconque. 

    J’invite mes lecteurs à prendre connaissance de deux vidéos où elle s’exprime. La première, qui est d’une durée de 19 min. 5 sec., est sa propre production de décembre dernier et s’intitule « Le plus grand problème de notre époque » ; la seconde, qui est d’une durée de 49 minutes, est un entretien, diffusé le 23 mars 2015, avec un journaliste de la première chaîne de télévision publique allemande (Das Erste) ! Il s’agit là d’un événement extraordinaire, voire sans précédent dans les grands médias.

    Ces deux vidéos sont en allemand et sous-titrées en anglais. Espérons que paraîtront bientôt des versions en allemand et sous-titrées en français.
20 mai 2015