Monday, May 26, 2014

Chambres à gaz en perdition (suite). La déclaration écrite d'Alistair McConnachie

Dans sa livraison du 26 mai 2014, le journal israélien Haaretz rapporte que l'Ecossais Alistair McConnachie a été exclu de l'UK Independence Party pour avoir publiquement déclaré :
« Je n'accepte pas l'idée qu'il a existé des chambres à gaz pour exécuter les juifs en raison du simple fait qu'il n'y a pas de franche preuve matérielle qui montre que de telles chambres à gaz ont existé », a [notamment] écrit McConnachie dans un courriel adressé aux membres de son parti. « Il n'y a pas de photographies ou de films de chambres à gaz d'exécution ... Des récits de prétendus témoins se sont révélés faux ou fortement exagérés. »

A. McConnachie milite en faveur du NON au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Il a été vivement critiqué par la principale organisation juive du Royaume-Uni pour le soutien qu'il a apporté à David Irving. A propos de ce dernier et de son procès contre Deborah Lipstadt, rappelons que le juge Charles Gray, dans un jugement long de 334 pages, avait été amené à écrire en 2000 :

Je dois reconnaître que, comme la plupart des gens je suppose, je croyais que les preuves de l'extermination en masse de juifs dans les chambres à gaz d'Auschwitz étaient irrécusables. J'ai cependant abandonné cette idée préconçue après examen des preuves qui m'ont été fournies par les parties dans ce procès (I have to confess that, in common I suspect with most other people, I had supposed that the evidence of mass extermination of Jews in the gas chambers at Auschwitz was compelling. I have, however, set aside this preconception when assessing the evidence adduced by the parties in these proceedings) (point 13. 71 du jugement). 
Pour cet extrait voyez mes Ecrits révisionnistes, vol. V, p. 161-162, ou le présent blog à http://robertfaurisson.blogspot.it/2000_06_01_archive.html ; pour le texte du jugement entier en anglais, voyez http://www.fpp.co.uk/trial/judgment/index.html.

26 mai 2014