Monday, July 8, 2013

Thomas Hochmann publie "Le négationnisme face aux limites de la liberté d'expression"

Maître de conférences à l'Université de Reims Champagne-Ardennes, Thomas Hochmann vient, nous annonce-t-on, de publier Le négationnisme face aux limites de la liberté d'expression ; l'ouvrage aurait obtenu le Prix des droits de l'homme - René Cassin
Le dimanche 7 juillet 2013, Radio RCJ (la Radio de la Communauté Juive, dépendant du Fonds Social Juif Unifié) a diffusé un entretien avec T. Hochmann qu'on peut entendre à
(merci à Paul-Eric Blanrue).
T. Hochmann est remarquablement creux mais il vaut la peine de l'entendre pour mesurer à quel point, en particulier, l'expression du révisionnisme sur Internet semble poser pour nos censeurs un problème majeur.
Il y a deux ans, le personnage avait publié une étude aux accents vengeurs dans la revue Droit et Cultures (Université de Nanterre, numéro 61-2011/1, p. 235-256). Intitulée « Faurisson, falsificateur de la jurisprudence ? » Cette étude, où mon nom apparaissait plus de 160 fois, m'ouvrait la possibilité de déposer une plainte. Faute d'argent, je n'ai pu le faire. 
Lors d'un procès, j'aurais été en mesure d'apporter la preuve – spectaculaire – de trois grossières falsifications commises par mon diffamateur précisément dans le domaine de ce qu'il appelle « la jurisprudence ». A trois reprises, il avait rendu compte de décisions de justice en dénaturant chacune de ces dernières par l'escamotage de fragments essentiels à leur juste compréhension.
L'occasion se présentera peut-être bientôt de revenir sur le cas de notre escamoteur.  
8 juillet 2013