Wednesday, April 4, 2012

"Faurisson, portrait d'un menteur"



Dans L'Express, un article de Grégoire Kauffmann sur le factum de Valérie Igounet : Robert Faurisson, portrait d'un menteur (4 avril 2012).
Bon chien chasse de race. Ce G. Kauffmann est le collaborateur de Pierre NoraLes deux compères avaient lancé le mouvement "Liberté pour l'histoire" contre les lois mémorielles. Beaucoup avaient cru à leur sincérité et adhéré à ce mouvement jusqu'au jour où nos menteurs ont dû dévoiler leurs batteries et révéler qu'ils étaient contre les lois mémorielles... à l'exception de la loi [Fabius-]Gayssot qui, elle, méritait, à leur avis, un soutien actif.
Mon article du 30 mars concernait les "Sornettes et tricheries de Valérie Igounet sur le compte de Robert Faurisson". J'y promettais une suite probablement pour la fin du mois d'avril. C'est dans cette suite que j'évoquerai peut-être les sornettes et tricheries reprises à leur propre compte par ses amis ou froidement ajoutées.
En attendant, trois points divertissants dans cet article de L'Express :
1) il est totalement vide de substance et pour cause puisque, aussi bien, le livre de Valérie Igounet est lui-même vide de toute substance ; 
2) il s'achève sur un Avertissement de modération d'une remarquable tartufferie : vous êtes averti que, si votre commentaire ne va pas dans le même sens que l'article, il sera "modéré", c'est-à-dire rejeté ou censuré ; par ailleurs, vous êtes invité à la délation : on vous prie de dénoncer au censeur ce qui aurait échappé à sa vigilance ;  
3) Faurisson serait "dans un pavillon de retraités" : première nouvelle !
Nos adversaires n'ont plus d'autre argument, semble-t-il, que le pire de tous : l'argument ad hominem avec, le plus souvent, ses médisances et ses calomnies.
4 avril 2012