Tuesday, March 6, 2012

Spéculations sur la récente décision du Conseil constitutionnel


On spécule beaucoup sur la récente décision du Conseil constitutionnel de rejeter la loi portant sur ce que certains appellent le génocide arménien". Les uns font remarquer qu'il ne s'ensuit pas du tout que ledit Conseil pourrait faire de même pour "le génocide des juifs" tandis que les autres pensent que la porte est désormais ouverte à un rejet de la loi Fabius-Gayssot qui, jusqu'à présent, interdit l'expression du révisionnisme.
Les premiers ont raison de nous mettre en garde contre toute illusion. Les seconds m'ont l'air de tout ignorer de la race des magistrats.
Dès lors qu'ils se trouvent face à un tabou de la dimension de celui qu'ont institué nos saigneurs et maîtres pour protéger l'imposture de la Shoah nos magistrats se conduisent comme le reste de la population française : ils se terrent ou ils se taisent ou ils font chorus avec les censeurs. Ils multiplient alors les contradictions, ils s'infligent les pires démentis, ils mentent effrontément. Et puis, tout d'un coup, il peut arriver qu'ils s'enhardissent et qu'ils secouent le joug. Personnellement je ne leur accorde guère de confiance. Je les  ai trop vus à l'oeuvre. Leur capacité de mensonge est suffocante.
Offrons-nous une récréation. Dans Le Monde du 6 mars 2012, en page 17, figure, sous la signature d'une dame "écrivaine, chargée d'enseignement à Sciences Po", du nom de Louise L. Lambrichs, un interminable lamento sur le fait qu'à son avis "la décision du Conseil constitutionnel consacre la victoire de Robert Faurisson et de Noam Chomsky". Au sujet des membres du Conseil constitutionnel elle écrit : "Il faut croire qu'ils n'ont pas mesuré l'effet probable de leur décision, qui autorisera désormais les jeunes générations qui seraient tentées de nier l'existence des chambres à gaz à proclamer haut et fort, comme le font déjà certains, que les juifs ont tout inventé et qu'il s'agirait là, finalement, d'un mythe."
Pour une lecture ou une audition complète du lamento en question, voyez
Quant à une opinion contraire, on lira l'article du communiste Jean-Claude Gayssot, un article qui n'aura pas eu l'honneur de paraître dans Le Monde papier mais seulement dans Lemonde.fr (http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/02/genocide-armenien-il-faut-revenir-avec-un-texte-juridiquement-rassurant_1651325_3232.html).

6 mars 2012