Friday, November 5, 2010

Avec Paul-Eric Blanrue, contre la loi Gayssot et pour Vincent Reynouard


It’s wrong when we are denied the right to challenge common beliefs or culture, especially when everyone knows that the books are written by the victors. It doesn’t stem from hate to say « I don’t believe » whatever. This anti free speech stuff always irks me. This is nothing like a call to violent action even. (Steve Wozniak)


« Il est injuste qu’on nous dénie le droit de contester des croyances courantes, ou la culture dominante, surtout quand chacun sait que les livres sont écrits par les vainqueurs. En quelque matière que ce soit, il n’y a nulle haine à dire : ‘Je ne crois pas’. Ces trucs anti liberté de parole m’agacent toujours. Ceci [les activités réprimées par la loi en France] n’a même rien d’un appel à l’action violente. »

C’est en ces termes que Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple Computers (voyez sa biographie à <http://fr.wikipedia.org/wiki/Steve_Wozniak>), a commenté sa signature d’une pétition lancée en France par l’historien Paul-Eric Blanrue contre la loi Gayssot et en faveur de Vincent Reynouard. La loi Gayssot, qui date du 13 juillet 1990, interdit la diffusion du révisionnisme historique sous peine de prison et d’amende. Sur le fondement de cette loi, Vincent Reynouard, 41 ans, père de huit enfants, a été condamné à un an de prison ferme et à verser environ 70 000 € pour avoir écrit une brochure de 16 pages intitulée Holocauste ? Ce que l'on vous cache... (consultable à <http://balder.org/judea/pdf/Vincent-Reynouard-Holocauste-Ce-Que-Lon-Vous-Cache.pdf>). A la demande des autorités françaises usant du  « mandat d’arrêt européen », il a été arrêté par la police belge à Bruxelles, où il vivait avec sa famille, emprisonné en Belgique pendant plus de cinquante jours et finalement extradé vers la France. Il est incarcéré dans le nord de la France, à Valenciennes. Et dans tout le monde occidental, les grands médias passent sous silence le fait qu’en France un honnête homme, père de huit enfants, est en prison pour un an et devra verser 70 000 € parce qu’il a produit un écrit de seize pages.

Pour sa part, Noam Chomsky s’est prononcé dans une lettre contre la loi Gayssot et pour la défense de Vincent Reynouard. Vous trouverez sa lettre et le texte de la pétition à  <http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com>. Actuellement, les signataires de la pétition  sont au nombre de mille. 

Je vous invite à joindre votre signature à la leur en envoyant un message à l’adresse suivante : <eugenie.blanrue@laposte.net>. Vous voudrez bien indiquer votre lieu de résidence et, si vous le souhaitez, votre profession.

Merci.

Bien à vous.  

Robert Faurisson (5 novembre 2010)