Tuesday, January 27, 2009

Réponse, par lettre RAR, du maire de Paris en date du 27 janvier 2009


Monsieur,

J’accuse réception de la lettre que vous m’avez adressée en date du 21 janvier 2009.
Je vous confirme ma volonté de veiller en toute circonstance au respect et à l’application de la loi sur le territoire parisien, aucun « avertissement » n’ayant vocation à me détourner de ce principe.
Je vous rappelle à ce titre que l’article 24 bis de la loi sur la presse du 29 juillet 1881 (loi du 13 juillet 1990 modifiée) prévoit une peine de cinq [sic] ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende pour ceux qui « auront contesté l’existence d’un ou de plusieurs crimes contre l’humanité ». 
Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.
[Signature : BD]
27 janvier 2009