Friday, March 10, 2000

Lettre à Michel Espagne sur "Des germanistes, vite!"

Alcofribas NASIER 10 mars 2000

Sur « Des germanistes, vite ! »

(Le Monde, 10 mars 2000)

à Michel ESPAGNE

Monsieur le jargonneur,

Quel est ce sabir, ce Kauderwelsch ? Vous parlez le français comme une vache espagnole.

C’est à vous dégoûter du français et de l’allemand !

Vous écrivez atrocement mal et vous pensez faux.

Venez sur le terrain ! Enquêtez. Vous constaterez que le potache répugne à l’allemand parce que « l’allemand, c’est Hitler ». Faites-vous semblant de ne pas le savoir ? Le matin, à midi, l’après-midi, le soir, la nuit, les médias nous saoulent d’Hitler et nous bassinent des récits d’horreurs vraies ou fausses qu’il aurait infligées aux « pauvres » (sic) juifs.

Et puis, en classe, le prof d’allemand est à l’avant-garde, souvent, de l’antinazisme de choc. Il lasse.

Le néo-masochisme, cela tue, figurez-vous !

Oh ! mais votre prose ! quelle punition ! Retournez à l’école. Anonnez les rudiments de la langue. Apprenez à ranger, à classer, et vite ! Et avant d’entrer, essuyez-vous les pieds, décrottez-vous ! Pitié !

A. Nasier

10 mars 2000