Monday, February 28, 2000

« Juif qui parle, bouche qui ment »

Nice Matin, 28 février 2000, p. 5


« Verba volant, scripta manent ».


Le faux témoin, le calomniateur, le dénonciateur veut bien parler (contre espèces ?) mais il se refuse à coucher par écrit son «témoignage».


« Juif qui parle, bouche qui ment » (le favori de la reine dans Marie Tudor, de Victor Hugo).


« Simplicité, rigueur, dignité » ont pour antonymes : duplicité, approximation et bassesse.

Ce « rescapé », ce «miraculé», cet «enfant d’Auschwitz» est, à lui seul, la preuve vivante de ce que les Allemands n’ont jamais eu la politique-d’extermination-physique-des-juifs qu’il leur prête.

28 février 2000