Monday, June 7, 1999

Communiqué : "Il faut le tuer ! Tuez-le !"


Jean Plantin, 33 ans, chômeur, éditeur d’Akribeia [1], a fait l’objet pour délit d’opinion d’une nouvelle garde à vue à l’Hôtel de Police de Lyon [2], de 10 h du matin, le 4 juin, à 9 h 45 du matin, le 5 juin.

Les 13 et 14 janvier, lors de sa première garde a vue, J. Plantin s’était fait copieusement insulter et, en particulier, le commissaire principal de police, Philippe JUSTO, l’avait, par exemple, traité de « connard » et de « truffe ».

Lors de la nouvelle garde à vue, de la pièce où il venait d'être interrogé par un officier de police judiciaire, J. Plantin a vu et entendu – la porte était ouverte – le même commissaire lancer à voix haute :

« Fasciste ! Il faut le tuer ! Tuez-le ! »

Nous prenons bonne note de ces insultes, suivies d’un appel au meurtre, le tout étant proféré par un fonctionnaire dans l’exercice de sa fonction : Philippe JUSTO.

Les Amis de Jean Plantin


7 juin, 1999



[1] Akribeia, 45/3 Route de Vourles, 69230 ST GENIS LAVAL.

[2] Hôtel de Police, 40 rue Marius Berliet, 69008 LYON ; tél. : 04 78 78 40 40 ; fax : 04 78 78 44 73.