Friday, July 2, 1999

Condamnation confirmée pour le révisionniste suisse Jürgen Graf

Pour crime de révisionnisme, le tribunal de Baden (près de Zurich) avait condamné le 16 juillet 1998, d’une part, Jürgen Graf et, d’autre part, Gerhard Förster. Le premier avait été condamné à quinze mois de prison ferme ainsi qu’à une amende de 8 000 francs suisses et le second à douze mois de prison ferme et à une amende du même montant. Le premier était l’auteur d’écrits révisionnistes édités par le second.

G. Förster s’était rendu au tribunal en chaise roulante et dans un tel état physique que, manifestement, il n’en avait plus pour longtemps à vivre. La présidente du tribunal ne l’en avait pas moins assailli de questions de manière lancinante et inhumaine ; le malheureux avait eu à traverser là une épreuve qui s’appa­rentait à une séance de torture.

Dès leur condamnation, J. Graf et G. Förster ont interjeté appel.

G. Förster est mort le 23 septembre 1998, soit deux mois après sa condamnation.

J. Graf s’est donc présenté seul le 23 juin 1999 devant la cour d’appel d’Aarau. Sa condamnation a été confirmée.

Il a, en cause d’appel, adopté la même attitude qu’en pre­mière instance, une attitude de fermeté mais, malheureusement aussi, non sans concessions.

Il a dit ou laissé dire par son avocat qu’il ne contestait pas qu’il y ait eu un génocide des juifs, ce qui revient malheureuse­ment à accuser les Allemands d’un crime qu’ils n’ont pas commis. Il m’a promis qu’à l’avenir, tout en maintenant ses posi­tions sur l’inexistence des chambres à gaz nazies et sur le prétendu total de six millions de victimes juives, il éviterait les « formulations extrêmes » (extreme Formulierungen). Interrogé sur l’envoi qu’il avait fait de l’un de ses ouvrages à un professeur de théologie (« Pour le professeur Stegemann, afin qu’à l’avenir il serve le Christ au lieu de ses ennemis »), il a répondu qu’il regrettait cet enfantillage.

J. Graf s’est pourvu devant la cour fédérale de Lausanne [1].

2 juillet 1999



[1]. Sur le procès du 23 juin 1999, on peut consulter un tract diffusé par J. Graf et signé « Xaver März » : Bericht über den Revisionprozess gegen Jürgen Graf wegen « Rassendiskriminierung » in Aarau am 23.6.1999 : Erstinstanzliches Terror­urteil erwartungsgemäss bestätigt.