Friday, May 17, 1996

En Allemagne : Trois événements révisionnistes le même jour


Ce 17 mai 1996, Udo Walendy a été condamné par le tribunal de Bielefeld à une peine de dix-huit mois de prison ferme pour diverses publications révisionnistes. Le tribunal a refusé d'entendre l'expert dont l'inculpé avait demandé l'audition parce que cet expert avait reconnu à Walendy une certaine expertise.


La Deutsche National Zeitung fait le point sur l'affaire du Dr Erwin Adler, maître de conférences de sciences politiques à l'Institut Scholl de l'université de Munich. D'après la Süddeutsche Zeitung, l'universitaire aurait dit que, certes, des juifs ont été, pendant le temps du IIIe Reich, arrêtés, placés en camps de concentration ou tués, mais que la question était : « Les juifs ont-ils été systématiquement gazés ou bien n'ont-ils pas été gazés ? » Il aurait dit qu'il n'avait, personnellement, pas de réponse à cette question et il aurait ajouté qu'il ne fallait pas s'accrocher bec et ongles à cette question de « gazage ou non gazage» puisqu'un juif frappé à mort, abattu à coups de fusil ou bien tué par la famine était, tout autant qu'un juif gazé, une victime. D'une part, les grands journaux et, d'autre part, les autorités universitaires et l'association cultuelle juive de Munich manifestent d'autant plus d'émoi que l'Institut Scholl porte le nom de Hans et Sophie Scholl, ces conjurés de « la Rose blanche » exécutés à Munich le 22 février 1943 pour résistance au national-socialisme [1].


La Frankfurter Allgemeine Zeitung publie un « Appel des Cent : La liberté d'opinion est en péril ! » Cent universitaires, scientifiques, éditeurs, libraires s'élèvent contre, notamment, la pratique judiciaire qui consiste à répéter qu'un fait est « de notoriété publique » et qu'il n'y a pas lieu de prendre en considération les arguments contestant la réalité de ce fait [2].


17 mai 1996



[1] Deutsche National Zeitung, 17 mai 1996, p. 5.


[2] Frankfurter Allgemeine Zeitung, 17 mai 1996, p. 12.