Friday, December 23, 1994

Un jour dans la vie d'un révisionniste


En quelques heures de cette journée, j’apprends que :


– Thies Christophersen est obligé de quitter son refuge du Danemark;


– Schönborn avait fait de même ;


– Althans est effectivement en prison à Munich pour dix-huit mois ;


– En Suède :


• Felderer est condamné à un an de prison ferme, ses livres et documents sont confisqués ; d’autres procès lui sont intentés sur demande de tribunaux allemands pour les écrits qu’il avait autrefois envoyés des îles Canaries à Wiesenthal et Cie ;


• le gouvernement suédois a accordé un million et demi de couronnes pour l’érection d’un monument de l’«Holocauste» à Stockholm ;


• les juifs suédois demandent l’édification d’un musée de l’« Holocauste» en Suède, et cela à l’heure où le même gouvernement suédois décide d’importantes réductions de l’aide sociale.


– Je reçois, pour ma part, une lettre comminatoire des huissiers Giolitto et Benabu après avoir reçu hier une lettre du même genre de Trésor public-amendes.


– Toujours en Suède : une maison d’édition communiste avait publié Mein Kampf avec une préface évidemment antinazie ; elle est poursuivie sur la demande d’un tribunal de Munich.


Un révisionniste doit s'attendre à une mauvaise nouvelle par jour et à une humiliation par semaine.


23 décembre 1994, 22h.