Friday, June 18, 1993

Lettre à Alfred Lilienthal


Cher Monsieur,


Il y a eu une tragédie juive parmi bien d'autres tragédies pendant et après la seconde guerre mondiale. Il n'y a pas eu de «génocide» juif.


Vous n'avez pas d'argument, à mon avis, pour maintenir que :


La guerre entre les révisionnistes et les exterminationnistes est, semble-t-il, vouée à continuer puisque les deux parties refusent de comprendre la position adverse à cause des exagérations respectives de leurs points de vue.


Ou bien les abominables chambres à gaz nazies ont existé, ou bien elles n'ont pas existé. Il n'y a pas de milieu.


Comparer, comme vous le faites, révisionnistes et exterminationnistes revient à comparer, d'une part, des gens qui n'ont aucun pouvoir, et, d'autre part, des gens qui ont tout le pouvoir.


Je suis, dans mon pays, traité en Palestinien. Mes livres et articles sont les pierres de mon Intifada.


La communauté juive mondiale en tant que telle a une terrible responsabilité dans un énorme mensonge historique : dans la naissance de ce dernier, dans son développement et dans son maintien (un maintien par la force, la violence, des lois spéciales, la terreur, le chantage, les insultes, les procès). Le devoir, à mon avis, de tout juif, en tant qu'individu devrait être de dénoncer clairement ce comportement colonialiste et impérialiste, de regarder bien en face les problèmes historiques en cause (au lieu de les esquiver en disant que ces problèmes ne sont pas importants, et autres bla-bla) et de dire :


En tant que juif, j'ai honte d'apprendre jour après jour ce que “les juifs” (= les organisations juives) font contre les révisionnistes au Canada, en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Suède, en Italie, en Australie, etc. Cela doit cesser.



Ce 22 mai, Ahmed Rami et moi avons été attaqués à Stockholm par des groupes de juifs qui, pour la plupart, venaient de France.


Le 30 mai, un juif m'a attaqué à un congrès d'athées.


Le 8 juin, René Bousquet a été tué par un dément qui répétait ce que les juifs ont répété jour et nuit contre Bousquet : « Crucifiez-le ! Crucifiez-le ! »


Le même jour, on a jeté en prison un journaliste révisionniste, Alain Guionnet, directeur de Revision.


Et maintenant, écoutez-moi, M. Lilienthal : les médias français refusent de publier la nouvelle «parce que ce serait faire de la publicité aux révisionnistes» (une journaliste du Monde, le 17 juin).


Depuis 1978 (depuis le commencement de cette « guerre »), avons-nous touché un seul cheveu d'un seul juif ?


18 juin 1993




[Traduit de l'anglais. Le professeur Faurisson a fait savoir qu'il avait reçu de M. Lilienthal une aimable réponse accompagnée d'excuses. Le Dr Lilienthal est un juif antisioniste. Il est l'auteur de The Zionist Connection. Il vit à Washington. – NdÉ]