Wednesday, December 30, 1992

François Mitterrand contre les révisionnistes


Faisant allusion aux révisionnistes, François Mitterrand, président de la République française, écrit :

Déjà certains sont à l’œuvre pour absoudre les assassins et déshonorer les victimes [1]

Rappelons que, lors d’une interview donnée le 14 juillet 1991, F. Mitterrand avait eu le front de déclarer qu’en France il n’y avait pas de tabou en matière d’histoire et que les historiens étaient libres d’écrire ce qu’ils voulaient. Un an auparavant – le 14 juillet 1990 – était parue sous sa signature au Journal officiel de la République française la loi « sur la liberté de la presse » (loi Fabius-Gayssot) créant le délit de révisionnisme (délit de « contestation de l'existence de crimes contre l’humanité »).

30 décembre 1992



[1] Sabina Zlatin, Mémoires de la « Dame d’Izieu », Paris, Gallimard, 1992, p. II. Avant-propos de François Mitterrand.