Saturday, November 15, 1975

Lettre à "Historama"

[Nacht und Nebel]

Je me permets de vous signaler une erreur et une omission aux pages 87 et 88 de votre revue du mois de juillet 1975. 

Erreur, le Nacht und Nebel Erlass est en fait du 7 décembre et non du 12 décembre 1941. Il est vrai, que sauf erreur de ma part, le texte de cette ordonnance n’a pas été retrouvé et que l’on cite toujours, comme cela a été le cas au grand procès de Nuremberg, le texte en date du 12 décembre qui y fait référence.

Omission, plus grave pour qui, du moins, a le souci de ne pas confondre l’histoire avec la propagande ou le journalisme : Nacht und Nebel est une expression inventée d’après les initiales N.N. couramment utilisées dans l’administration allemande (et aussi italienne) pour désigner soit l’anonymat de fait soit l’anonymat de contrainte. Dans le premier cas, il s’agit de Nomen Nescio (nom inconnu) et, dans le second, il s’agit de Nomen Notetur (nom à censurer). L’équivalent français en est soit « Inconnu », soit « X » soit « sans autre renseignement » [1].

Le livre de Walter Görlitz sur Keitel, traduit par R. Moreigne, sans entrer dans ces explications, rappelle, p. 247, que la traduction de N.N. par Nuit et Brouillard n’est qu’une habitude qu’on a prise. Ne pensez-vous pas, avec moi, qu’il importe de revenir sur certaines habitudes et de rétablir la vérité par un retour aux sources ? Nous nous trompons tous et très souvent mais ne croyez-vous pas que, de rectification en rectification, Historama peut apparaître comme une revue qui, à la différence de quelques autres, recherche la vérité ?

15 novembre 1975


[1] Référence : Deutsches Wörterbuch de Jakob et Wilhelm Grimm, 1889, à l’article N.


[Publié dans Historama, novembre 1975, p. 10, repris dans Vérité historique ou vérité politique ?, Paris, La Vieille Taupe, 1980, p. 81.]